Création de la société – s’enregistrer

Maintenant que la décision est prise, il faut concrétiser le lancement par deux moyens :

s’enregistrer et diffuser.

Cet article va s’attacher à vous montrer la démarche pour s’enregistrer, diffuser faisant l’objet d’un article futur.

Les recherches

Avant d’en parler, je me souviens lors de mon séjour en Finlande, du jour où je suis parti faire les formalités pour enregistrer ma société me permettant de répondre à tous les appels d’offres de services informatiques, faire du recrutement, de la sous-traitance, de l’interim, … En bon Français, je m’attendais à des difficultés mais au bout d’une demi-heure et de 3 ou 4 feuillets remplis en anglais plus 60 euros de frais, j’avais créé ma société, j’étais déclaré aux impôts et enregistré pour la sécurité sociale tout en ayant tous les éléments de paiement. 

Retournons maintenant sur Terre et en France quelques années plus tard.

Par où commencer ? « Google est ton ami » me suis-je dit … Enfin, il ne va pas s’avérer l’être tout à fait.

Les premières recherches donnent comme indication, qu’il vaut mieux se déclarer en micro BNC (bénéfices non commerciaux) et franchise en TVA. Pour se faire, on tombe sur des sites de ce genre (pas de critique contre le site, vous allez comprendre) :

http://www.lecoindesentrepreneurs.fr/micro-bnc/

On commence par dire ce que ne couvre pas le régime micro BNC, puis le définir avec des valeurs de chiffres d’affaires en sachant que l’on peut opter pour le régime BNC si on veut une comptabilité plus précise et être imposé sur les bénéfices (en BNC) et non sur le chiffre d’affaires (en micro BNC), mais qu’alors il faut avoir un expert comptable sinon on prend une majoration de 25% sur le bénéfice, alors que l’expert comptable n’est pas nécessaire en micro BNC puisque l’on part sur une base forfaitaire de 34% de frais laissant 66% de bénéfices. Si on lit Internet, on part dans des considérations encore plus complexes surtout lorsque l’on arrive sur les textes officiels.

Bon, regardons qui s’occupe de l’enregistrement et on va essayer d’y arriver par ce biais. « Google est ton ami » me suis-je dit … Enfin, il ne va pas s’avérer l’être tout à fait.

Bon, là c’est facile a priori, c’est le centre des formalités des entreprises. Allez hop, on se lance et on voit apparaître des formulaires P0 PL (qui soit dit en passant se remplissent avec difficultés car des cases sont mises en jour automatiquement et disparaissent aussi automatiquement …). Mais comme j’ai quelques difficultés, je vais contacter le CFE de la chambre des métiers (suivez bien) qui au final va me dire que ce n’est pas de leur ressort ; en effet, je leur demande par courrier électronique si c’est bien vers eux qu’il faut se tourner pour être Auteur photographe et ils me répondent qu’ils sont compétents pour tout sauf pour Auteur Photographe mais qu’avant de déposer mon dossier chez eux, il faudrait que je les appelle …

La déclaration

Je passe quelques péripéties et je finis par tomber sur la bonne information ; il faut s’adresser au centre des formalités des entreprises de l’URSSAF. Et le formulaire à  remplir et le P0i ; et cette fois-ci, c’est le bon et en plus il est encore plus simple : 1 page. Toutefois, il ne faut pas poser de question ; en effet, les réponses vous apprennent à ne pas en rechercher.

Je vais obtenir mes réponses moi-même :

  • micro BNC ou BNC ? avec un calcul simple sur une base estimative de ce que je vais pouvoir vendre, j’arrive à un résultat final de déclaration assez similaire ; je ne vais donc pas m’embêter pour la première année et je verrai bien si je dois en changer dans le futur ; je vais déclarer en micro BNC ; comme je n’ai pas d’investissement à faire, il n’y a pas d’intérêt à ce que je sorte des 66% (vous vous rappelez ?) même si les 66% ne me sont pas favorables ; toutefois l’écart avec le régime BNC passerait dans l’expert comptable ou la majoration de 25% des bénéfices.
  • Franchise ou pas en TVA ? Déclarer la TVA est intéressant car on peut récupérer la TVA de ses frais mais on doit déclarer la sienne et donc baisser la marge ou augmenter les prix ; je donc faire simple encore : pas de TVA pour la première année.

Finalement, tout est simple ; il faut choisir le CFE des URSSAF et déclarer une création d’activité dans Artistes Auteurs et pour moi (à chacun de trouver sa bonne déclaration) micro BNC et franchise en TVA.

Le dossier est déposé et quelques jours après, soit aujourd’hui, je reçois mon numéro SIRET de l’INSEE après m’être enregistré auprès du CFE des URSSAF et avant de me déclarer à l’AGESSA. Je ne peux pas appeler cela le parcours du combattant, mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

Les autres formalités

Il me reste maintenant à bien comprendre comment je déclare mes cotisations sociales à l’AGESSA dont je vais dépendre sans toutefois bénéficier de sa couverture puisque je suis salarié pour une autre activité plus rémunératrice.

La dernière formalité est la création d’un compte bancaire spécifique pour mon activité afin de bien séparer le personnel du professionnel.

Et finalement, pour être en conformité avec vos droits, j’ai fait une demande auprès de la CNIL.

Conclusion

Ce qu’il va rester à faire est de s’attaquer au moyen « diffuser » avec création de compte Paypal professionnel, d’un site e-commerce, d’un blog, d’un compte Google Analytics, d’une page Facebook professionnelle, … Mais cela, c’est un autre article.

 

 

Post-scriptum

Pour accompagner ma démarche, j’ai acheté trois livres (en format kindle) :

Photographe 3.0: Optimiser sa présence sur le Web et créer une dynamique commerciale efficace

Profession photographe indépendant: Droits d’auteur – Statuts sociaux et fiscaux – Devis – Facturation – Gestion

Vivre de ses photos: Et si le marketing était la clé ?

J’en ferai une critique dans un prochain article. Mais en première lecture, ils me semblent bien tous les trois pour trouver de bonnes idées et de bons conseils.

Commenter avec votre comptre

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer