Retoucher mes photos – étape 2

Préambule

Si vous n'avez pas encore lu le premier article de la série, je vous invite à vous y rendre.

Retoucher mes photos – étape 1

Dans ce premier article, ont été présentées les trois phases de corrections liées aux défauts de l'objectif et à l'amélioration de la netteté, toutes ces corrections étant intimement liées aux analyses faites par DxO sur les couples boîtier / objectif.

Dans ce deuxième article, sont abordées les trois phases de corrections liées à la gestion de la luminosité, du contraste et des couleurs.

Si vous n'avez pas lu le premier article ou que vous souhaitez prendre à nouveau connaissance des trois chapitres suivants, je vous invite à déplier les paragraphes correspondants, sinon cliquez sur le bouton ci-dessous.

Sauter les trois chapitres

Objectif de la série d'articles

Lire ou relire le contenu

Après avoir préparé la randonnée, être sorti et en avoir pris plein les yeux et avoir ramené quelques photos, je me charge ensuite de les retoucher pour les présenter de la manière qui me convient le mieux.

Dans cette série, l’objectif est de vous accompagner étape par étape au travers du flux de travail une fois chargées les photos depuis l’appareil jusqu’à la génération du fichier jpeg qui sera catalogué et préparé pour la publication finale ; cette dernière partie fera l’objet d’une autre série d’articles.

Ce ne sont pas des tutoriels qui vous sont proposés mais plutôt des invitations à découvrir la démarche ainsi qu’un peu l’outil avec lequel je procède. En effet, je ne passerai pas en détail toutes les options ou tous les paramètres mais uniquement ceux utilisés.

 

DxO PhotoLab

Lire ou relire le contenu

Pour traiter mes photos, j’utilise DxO PhotoLab pour plusieurs raisons ; DxO a étalonné une grande partie des couples boîtier / objectif afin d’en déterminer tous les défauts : déformation, aberration, netteté, … Et depuis peu, DxO a racheté Nik Software à Google, lui ouvrant ainsi le monde de la retouche locale que je présenterai plus tard dans cette série.

Ainsi avec ce logiciel, je sais que je vais avoir le meilleur traitement possible et tirer le maximum de mes photos.

La démarche

Lire ou relire le contenu

A la prise de vue, toutes mes photos sont en RAW pour me laisser toute latitude de travailler mes photos avec le moins de restrictions possible. Comme je n’ai pas d’objectifs de productivité, je n’ai pas besoin du format jpeg à ce moment-là.

Pour ces articles, je pars d’une photo en RAW dont ma base de départ est obtenue à partir de l’ouverture dans DxO PhotoLab avec les paramètres minimum défini dans le boîtier sans aucun autre traitement et je vais appliquer traitement par traitement depuis mon image de base jusqu’à l’image finale.

 

Ce deuxième article se décompose en trois phases d'une correction élémentaire.

 

Phase 1 - Smart Lightning

 Histogramme avant la correction

Histogramme de base

Smart Lightning

La correction smart lightning permet d'optimiser l'exposition en traitant prioritairement les zones le nécessitant, débouchant les ombres et récupérant les hautes lumières ou en augmentant la plage dynamique. Cette correction ne doit, bien évidemment, s'appliquer que si le défaut à corriger n'est pas volontaire ou souhaité. Il m'arrive de varier l'intensité de l'effet mais en général avec la valeur dite "Léger", le résultat me convient.

 

Smart Lightning

 Histogramme après la correction

Histogramme après Smart Lightning

Voir le résultat
Le résultat comparé après cette correction est présenté ci-dessous, avant à gauche, après à droite. Pour comparer, il faut utiliser la réglette au milieu et la faire aller de droite à gauche.

 

Phase 2 - Clear View

 Histogramme avant la correction

ClearView

Cette fonctionnalité, à la base, permet de réduire les effets du brouillard ou du voile atmosphérique.  En photo de paysage, il est rare de ne pas le subir plus ou moins à moins d'avoir des conditions froides avec un air pur.

Pour mieux comprendre le fonctionnement de cette correction, je vous invite à aller voir le site de DxO.

ClearView

Attention : il arrive que cette correction participe à générer des artefacts circulaires dans les nuages

ClearView

 Histogramme après la correction

Histogramme après ClearView

Voir le résultat
Le résultat comparé après cette correction est présenté ci-dessous, avant à gauche, après à droite.

Phase 3 - Amélioration des couleurs

 Histogramme avant la correction

Vibrance

La vibrance est une saturation qui est sélective en évitant de saturer des couleurs qui le sont déjà, en protégeant les couleurs chairs et en accentuant le bleu du ciel. Je la préfère à la saturation globale qui doit être dosée avec parcimonie alors que la vibrance, par sa sélectivité, est plus souple à l'emploi.

Vibrance

 Histogramme après la correction

Histogramme après vibrance

Voir le résultat
Le résultat comparé après cette amélioration est présenté ci-dessous, avant à gauche, après à droite.

Conclusion de cette deuxième étape

Voir le résultat final

La comparaison avant/après de cette étape.

Voir le résultat final depuis le début

La comparaison avant/après depuis le début

Signature Stéphan Peccini

Commenter avec votre comptre

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer