Refuge du Pla de Tabe – 1er et 2 avril 2018

Préambule

Le refuge du Pla de Tabe, dans le massif de Tabe, est encore notre destination de ce week-end ; les conditions météo, la forme physique, la nivologie nous incite à faire une sortie en terres totalement connues avec une belle cabane à destination. Selon les conditions, nous ferons le Mont Fourcat ou la sommet de l'Estagnole.

Je vous invite à voir mes autres articles sur le massif de Tabe et notamment autour de cette cabane. Vous y trouverez des informations techniques sur le secteur ainsi que sur l'organisation, les repas, la sécurité, ...

 

Dimanche, 1er Avril

Non, ce n'est pas un poisson d'Avril ; depuis des semaines nous subissons régulièrement le mauvais temps et aujourd'hui, il fait grand soleil. Nous allons en profiter.

Bois de la Bernière

Bois de la Bernière

La montée se fait classiquement depuis Cazenave en suivant le balisage jaune jusqu'à trouver un assez gros cairn sur la gauche avec un autre sur la droite au niveau d'un sentier très marqué qui part depuis la piste forestière balisée. On trouve un balisage assez bien réparti correspondant à un trail donc en couleur rose (délavé depuis le temps). Nous montons dans le bois de la Bernière avec une neige récente ayant recouvert d'une fine couche le sol déneigé dans les jours précédents.

Le chemin reste bien dégagé et nous n'avons aucune difficulté à arriver à la cabane. Comme les températures du soir resteront clémentes, nous ne nous occuperons pas du bois car nous ne ferons pas de flambée.

Refuge du Pla de Tabe dans le Massif de Tabe

Refuge du Pla de Tabe

Nous prenons notre repas devant la cabane au soleil après avoir discuté avec un skieur de randonnée parti des Monts d'Olmes, monté au Mont Fourcat puis au sommet de l'Estagnole pour descendre sur le refuge et rejoindre la cabane de l'Estagnole avant de basculer vers les Monts d'Olmes.

Le temps est très agréable mais nous allons profiter du calme et de la sérénité du coin pour faire une longue sieste. Le coucher de soleil avec les jours qui allongent et le changement d'heure nous permettent de ne partir qu'assez tard dans l'après-midi.

L'objectif de l'après-midi est de prendre la piste qui arrive jusqu'au refuge pour contourner le bois en remontant vers la cabane de l'Estagnole avant de revenir vers le refuge en suivant, d'assez loin à cause des corniches, la vallée sous les crêtes du sommet de l'Estagnole. La neige est bonne mais c'est une neige de printemps sur laquelle une dernière couche est tombée depuis peu ; on fera donc attention à ne prendre que les pentes les plus faibles quitte à rallonger le plaisir de marcher.

Ruisseau provenant de l'Estagnole

Ruisseau provenant de l'Estagnole

La soirée sera douce et très agréable ; nous allons manger assis devant la cabane devant un coucher de soleil comme la nature sait nous l'offrir, avant d'aller profiter d'une nuit réparatrice des soucis de la semaine.

Coucher de soleil depuis le refuge du Pla de Tabe

Coucher de soleil depuis le refuge du Pla de Tabe

Lundi de Pâques

Lever de soleil sur le refuge de Tabe

Lever de soleil sur le refuge de Tabe

Pour ce lundi de Pâques, nous savions que le temps ne serait pas le même que dimanche. En effet, du vent et des nuages sont annoncés. Notre objectif premier est de monter au Mont Fourcat puis revenir par les crêtes jusqu'au sommet de l'Estagnole avant de revenir au refuge.

Nous nous réveillons et le vent souffle déjà avec des rafales soutenues. Le ciel est bien nuageux, grisâtre mais le soleil n'est pas encore levé. On prend donc notre petit déjeuner et juste avant de partir pour rejoindre le col d'Aigue Torte, je sors jeter un oeil dehors et qu'elle fut ma surprise ; le soleil vient de se lever et embrase le ciel et la neige au sol.

Les Pyrénées rougeoient pour notre plus grand bonheur des yeux.

Lever de soleil depuis le refuge de Tabe

Lever de soleil depuis le refuge de Tabe

Mont Fourcat et corniches

Mont Fourcat et corniches

Corniches vers le pic du Han

Corniches vers le pic du Han

Nous voilà partis sous ce ciel féerique en montant toujours progressivement ; les températures ont légèrement augmentées par rapport au début de nuit et la neige ne s'est que très peu refroidie ; les crampons sont dans le sac à dos mais ils ne sortiront pas. Le vent souffle assez fort et nous essayons dans notre montée de nous mettre le plus à l'abri possible mais c'est assez difficile.

Arrivés au col sous le Mont Fourcat nous découvrons les grosses corniches qui émaillent les crêtes ; il ne fait pas bon s'approcher du bord, surtout avec les températures élevées.

Nuages sur Mont Fourcat

Nuages sur Mont Fourcat

Saint-Barthélemy, Galinat et Han

Saint-Barthélemy, Galinat et Han

La montée au Mont Fourcat n'est pas engageante entre terre découverte par des semaines de vent et neige éparse et ce vent qui a pris de la vitesse. Bref, nous sommes là pour nous faire plaisir et le sommet ne partira pas.

On va donc remonter la crête dans le sens opposée contre le vent mais finalement assez bien protégés. Et à partir de là, le spectacle des nuages nous enchante.

Front nuageux

Front nuageux

Il faut bien redescendre, hélas. Le retour se fait en étant légèrement sous la crête pour se protéger du vent ; de retour à la cabane, il ne reste plus qu'à ranger les affaires et revenir à la voiture, des souvenirs de nuages et de neige plein la tête.

Album Flickr

 

Signature Stéphan Peccini

 

 N’hésitez pas à commenter en bas de page ou partager avec les boutons des réseaux sociaux si vous avez aimé !  

 

Commenter avec votre comptre

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer