La cabane de Lasplanous en boucle

Nous passons régulièrement à cette cabane de Lasplanous que nous apprécions tout particulièrement. Vous pouvez retrouver par exemple un de nos passages avec Eric Chaigneau (La Grande Traversée des Pyrénées) :

Pourtant, nous allons innover en changeant le circuit qui part soit du parking d'Eylie soit de celui de la Pucelle en fonction du versant choisi. Cette fois-ci, nous avons choisi de faire une boucle partant de Bonac-Irazein, empruntant le GR10E jusqu'au GR10 montant à la cabane de Lasplanous, puis de reprendre le GR10 le lendemain pour rejoindre le GRP Tour du Biros, qui suit un ancien circuit minier.

Le temps prévu pour le week-end est excellent et agréable au niveau température. La neige est peu présente et nous ne prenons que les petits crampons à 6 pointes au cas où.

Samedi, montée à la cabane

Dans Bonac-Irazein, nous nous garons au parking près des équipements sportifs avant le parking des camping-cars. Le matin est lumineux mais frais à proximité du ruisseau.

Le col des Cassaings en continuant sur le GR10E
Le col des Cassaings en continuant sur le GR10E

La montée se fait sans difficulté sur ce chemin bien balisé et bien marqué, en forêt pendant 3 heures avant d'en sortie à proximité du col des Cassaings pour notre première étape.

La neige est vraiment parsemée et ne gêne en rien pour l'instant notre progression. Le soleil est superbe et nous n'avons pas à trop nous couvrir pour supporter la température qui reste élevée pour cette période.

Le spectacle n'en est que plus beau avec une vue très dégagée et claire sur la vallée et les montagnes. Au loin, nous voyons Eylie d'En-Haut avec le gîte d'étape de Claude et Nelly qui nous ont accueillis chaleureusement lors de nos passages pendant nos vacances sur le GR10 Ariégeois.

Avant d'arriver au col des Cassaings, vue sur la vallée avec Eyl
Avant d'arriver au col des Cassaings, vue sur la vallée avec Eylie au loin et en fond la frontière avec l'Espagne

Cabane du col des Cassaings
Cabane du col des Cassaings

Nous nous arrêtons à la cabane du Col des Cassaings pour prendre notre repas de midi. Elle est sommaire mais en assez bon état même si je dois mieux fermer le volet du haut pour éviter que la neige rentre dans la partie couchage.

Elle est bien située avec une vue sur les deux versants. Un sentier balisé jaune arrive du versant Est alors que la piste forestière n'est pas trop loin en contrebas.

Comme il nous reste encore du chemin et que nous ne souhaitons pas arriver trop tard à la cabane de Lasplanous, nous partons assez vite après notre repas.

Le GR10E contourne par le versant Ouest le Tuc de la Pale qui semble difficilement praticable, et continue dans la forêt.

Nous en sortons bientôt et la cabane de Lasplanous nous domine ; mais comme nous devons ravitailler en eau (la cabane en est dépourvue), nous allons chercher le GR10 pour croiser le ruisseau qui descend de la fontaine des Estagnous. Et là, nous sommes contents d'avoir les crampons. En effet des plaques de glace en dévers important et trop difficiles à marquer avec les chaussures nous empêchent de continuer sans équipement. Le ravitaillement fait avec 6 à 7 litres d'eau pour nous deux et Joulua, nous rejoignons par le GR10 la crête qui croise la montée à la Mail de Bulard avant de rejoindre le Cap de l'Empaillou.

Après 15 km et environ 1300 mètres de dénivelé, les derniers étant un peu rudes, nous sommes heureux d'arriver à la cabane vers 16 heures. Il va falloir malheureusement y monter dans le cadre des Veilleurs de Cabane pour faire quelques réparations. Celles que nous avions faites lors de notre dernier passage n'ont pas tenues pour les bancs (une partie a été brûlée) et la porte d'entrée était mal fermée à cause d'un gong défaillant, surtout par manque de délicatesse lors de la fermeture, le loquet ayant cassé.

Mais elle est toujours saine et agréable. Et toujours située dans un environnement exceptionnel.

Le spectacle entre le soir, la nuit et le matin est juste magnifique.

Cabane de Lasplanous, le soir

Nuit magique à la cabane de Lasplanous
Nuit magique à la cabane de Lasplanous

Cabane de Lasplanous - 11 et 12 janvier 2020 1
Lever de Lune pendant les derniers rayons du coucher du soleil lointain

Cabane de Lasplanous, la nuit

La cabane de Lasplanous avec la Mail de Bulard en fond
La cabane de Lasplanous avec la Mail de Bulard en fond

Un petit coucou à Claude et Nelly, bien au chaud en bas.

Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec Eylie d'en Haut en b
Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec Eylie d'en Haut en bas dans la vallée

Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec le mont Valier et le tuc du Coucou
Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec le mont Valier et le tuc du Coucou

Dimanche, retour vers Bonac-Irazein

Mais avant de se lancer en direction du GRP, nous profitons encore du spectacle grandiose qui nous est offert par la Nature.

Cabane de Lasplanous, le matin

Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec le lever de soleil t
Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec le lever de soleil tout proche

Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec les premiers rayons du soleil
Nuit magique à la cabane de Lasplanous avec les premiers rayons du soleil

Nous en avons pris plein les mirettes et il est temps de repartir. Il est 8 heures et nous partons vers la cabane de l'Arech en suivant le GR10.

Descente sur la cabane de l'Arech sous la Mail de Bulard
Descente sur la cabane de l'Arech sous la Mail de Bulard

La descente est classique sur le GR10 en direction de l'Orle que nous suivons avant de remonter, toujours par le GR10, vers la cabane de Bessets. Deux cents mètres plus haut, le sentier croise celui du GRP Tour de Biros. Ce sentier vient de la vallée et monte vers les mines en suivant le chemin des anciens wagonnets. Nous le descendons avec parfois quelques obstacles à passer comme des arbres bloquant le chemin ainsi que 4 tunnels pas bien hauts pour certains. Le passé minier est souvent présent jusqu'à cette grande roue qui permettait au minerai de descendre jusque dans la vallée.

Nous allons faire 19 kilomètres pour rentrer avec peu de dénivelé, surtout descendant. C'est une bien belle boucle que nous avons faite dans des conditions optimales, qui nous laissera de beaux souvenirs.





Album photos



 

 

Signature Stéphan Peccini

 

 N’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux si vous avez aimé !  

Si vous souhaitez me supporter parce que vous aimez ce que je fais, vous pouvez me

.

 

Laisser un commentaire

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.