GRP tour du pic des Trois Seigneurs, avorté et modifié

Download file: 1er au 4 mai 2018.gpx

Album Flickr

 

Signature Stéphan Peccini

 

 N’hésitez pas à commenter en bas de page ou partager avec les boutons des réseaux sociaux si vous avez aimé !  

 

2 réflexions au sujet de “GRP tour du pic des Trois Seigneurs, avorté et modifié”

  1. Salut!

    Moi j’ai commencé la boucle en sens inverse, partant de Liers j’ai pris le GR dans vallée en direction du Goulur, avec la ferme intention de monter le Pic des 3 Seigneurs. Je suis pas super aguerri, mais la vallée est super sauvage, sous le soleil de ce mois d’Août c’était juste magnifique. Passé un petit pont, le chemin grimpe tranquillement le flanc du Mundet, balisé d’une dizaine de ruines jusqu’à la dernière, où on traverse des anciennes parcelles en longeant le ruisseau par la gauche. Le terrain devient quelque peu marécageux, sans plus, et commence à grimper sérieusement pour mes petites cannes de Breton… mais quel calme, quel enchantement de nature, quelle solitude alors qu’on arrive dans un genre de cirque délimité par la Crête de l’Ours à gauche, la ligne de crête entre le pic de la Journalade et le pic de Goulurs, et le col de Goulur à droite… J’avais pensé passer par cet abri et remonter sur la ligne de crête mais, ayant perdu le balisage, j’ai décidé de couper directement, ce qui m’épargnait un gros détour mais ne me permettait pas de couper l’ascension d’un long palier salutaire.

    Après avoir galéré dans la végétation rase mais bien enquiquinante, j’arrivais au sommet du pic de Goulurs juste à temps pour me prendre de plein fouet un énorme orage dont l’arrivée m’était masquée par le pic des 3 seigneurs en surplomb… Après m’être maudit de mon imprudence, je dévalais sur le derrière la pente sous des seaux d’eau glacée, en priant pour ne pas être foudroyé par les éclairs qui m’entouraient… Vers la fin de la partie la plus dénivelée, le beau temps revint et la température remonta rapidement, un soleil radieux me permettant de sécher suffisamment pour faire le chemin retour confortablement, les oreilles encore bourdonnantes de la furie qui s’était abattue sur moi.

    Personnellement j’en garderai un souvenir impérissable, tant à cause de cette expérience orageuse que de la beauté sauvage de la vallée inondée de soleil. L’avant-veille j’étais parti du même point vers le Courtal d’Aroulac en contrebas du pic de la Journalade en suivant la route des pâtures, c’était cool mais bien que n’étant qu’à un kilomètre à vol d’oiseau, de l’autre côté de la crête du Pas de l’Ours, ça n’avait clairement absolument RIEN à voir (même si c’était bien cool de taper la discussion avec la pâtre entre deux cabanes de l’autre côté d’Estibat), alors c’est peut-être ce genre de terrain que vous avez eu, un peu pelé et très exposé?

    En tout cas le GR entre Liers et Goulur, moi je valide à 200%!!

Laisser un commentaire