Bivouac au pic de Malcaras

Les pics de Malcaras et de Tristagne

Encore un week-end avec nous pour la météo. Nous allons en profiter pour aller bivouaquer. Mais où aller ?

L'objectif est de réussir à séparer agréablement la première journée en deux afin d'atteindre un magnifique point de vue plus tranquillement. Le pic de Malcaras est une bonne destination. En effet, il présente un superbe point de vue avec les 3000 Ariégeois, les splendides étangs Fourcat et de la Oussade, le pic de l'étang Fourcat et le pic de Tristagne. Et avant de l'atteindre, il y a le refuge de l'étang Fourcat, le plus haut de l'Ariège.

On s'y arrêtera pour se reposer à midi, y manger et boire un coup. Cela allège un peu le sac et permet un moment de convivialité partagée.

Refuge et étang Fourcat
Refuge et étang Fourcat

Et tant qu'à monter au pic de Malcaras, autant en profiter pour faire le lendemain le pic de Tristagne pour ensuite descendre par l'étang de la Goueille et les étangs de Petsiguer, ce qui permet de faire une belle boucle.

Le programme est prometteur et nous voilà partis !

Samedi matin, montée au refuge de l'étang Fourcat

Une assez grosse journée nous attend car le dénivelé de ce jour est d'environ 1900 mètres. Nous partons donc vers 8 heures depuis le parking de la centrale de Pradières en empruntant le GR10 qui monte au barrage d'Izourt.

Barrage d'Izourt
Barrage d'Izourt

Le sentier continue sur le GR10A pour monter dans le vallon en face de nous jusqu'à la passerelle de l'orry de la Caudière. Avant d'y arriver, le point de vue vaut quelques instants pour admirer le barrage et la pique d'Endron.

Barrage d'Izourt
Barrage d'Izourt

Le sentier continue en suivant approximativement le ruisseau de l'étang Fourcat avec quelques passages dans les roches qui peuvent s'avérer délicats lorsque la glace perdure, ce qui n'est pas le cas en cette saison.

On passe le long du petit étang Fourcat avant de rejoindre le refuge vers 13 heures. Bière, coca-cola, repas, repos et discussions. La terrasse du refuge est bien agréable en cette saison et avec cette météo.

Samedi après-midi, montée au sommet

Nous repartons vers 15 heures pour rejoindre, dans un premier temps par le sentier balisé jaune, l'étang de la Oussade qui est aussi vert que l'étang Fourcat est bleu. A partir de ce point, le sentier est plus difficile car il passe en grande partie dans des éboulis. Jusqu'à atteindre la crête qui surplombe le cirque des étangs et monte au pic de Malcaras.

Refuge et étangs Fourcat et étang de la Oussade
Refuge et étangs Fourcat et étang de la Oussade

Quelques nuages sont apparus durant la montée mais c'était prévu. Le spectacle n'en sera que plus beau et coloré. Enfin, je l'espère.

Nous montons jusqu'au sommet avec les sacs car je ne me souviens plus de la place disponible en haut. Une fois arrivés, le constat est simple. On ne pourra pas y dormir ou alors ce serait dans de mauvaises conditions. Qu'à cela ne tienne, nous redescendons chercher une place en dessous. Et nous en trouvons une qui nous convient très bien, à quelques 70 ou 80 mètres de dénivelé plus bas.

Notre bivouac sous le pic de Malcaras
Notre bivouac sous le pic de Malcaras

Le point de vue sur les 3000 Ariégeois est superbe et prometteur pour ce soir. Nous sommes presque dans l'axe du vallon du Riufret qui part du barrage de Soulcem et monte au col du même nom entre la pique d'Estats et le Montcalm.

3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras
3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras

Notre camp est monté vers 18 heures et nous patientons en admirant le paysage avant de manger. Nathalie se couche assez tôt car demain matin, on souhaite ne pas partir trop tard car la journée devrait être longue aussi. Après les 1900 de D+ du jour, on devrait avoir environ 700 de plus et 14 km dans des sentiers qui seront pour le démarrage absolument pas roulant.

Comme d'habitude, je vais prendre mon temps pour la photo et profiter des couleurs du soir et de la nuit.

Coucher de soleil sur les 3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras
Coucher de soleil sur les 3000 Ariègeois sous le pic de Malcaras

Je dois avouer que notre bivouac est idéalement placé. Joulua est comme moi. Elle divague au gré de ses envies et profite au maximum de ces instants.

Notre bivouac sous le pic de Malcaras
Notre bivouac sous le pic de Malcaras

Les derniers rayons de soleil illumine en douceur le pic de Tristagne et les étangs ...

La nuit tombe sur le refuge et les étangs Fourcat et de la Oussade
La nuit tombe sur le refuge et les étangs Fourcat et de la Oussade

... avant de finalement se coucher ...

Derniers rayons sur les 3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras
Derniers rayons sur les 3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras

... n'éclairant plus que les nuages au dessus du pic de l'étang Fourcat.

Fin de jour sur le pic de l'étang Fourcat
Fin de jour sur le pic de l'étang Fourcat

Un peu plus tard dans la soirée, je vais profiter que les nuages aient disparu pour immortaliser la Voie lactée au-dessus du pic de l'étang Fourcat. Quel bonheur de pouvoir assister à tout ce spectacle.

Voie Lactée sur le pic de l'étang Fourcat
Voie Lactée sur le pic de l'étang Fourcat

Il ne me reste plus qu'à redormir avant que le soleil se lève.

Dimanche matin coloré

Le ciel s'éclaircit et nous nous réveillons dans la douceur de l'aube ...

Le jour arrive sur le refuge et les étangs Fourcat et de la Oussade
Le jour arrive sur le refuge et les étangs Fourcat et de la Oussade

... avant que les premiers rayons du soleil atteignent notre bivouac ...

Notre bivouac sous le pic de Malcaras avec les premiers rayons
Notre bivouac sous le pic de Malcaras avec les premiers rayons

... et éclairent les hauts sommets.

Premiers rayons sur les 3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras
Premiers rayons sur les 3000 Ariègeois depuis le pic de Malcaras

En route pour le retour

Nous rangeons notre camp avant de partir vers 7h30 sous un grand ciel bleu sans nuages. Le sentier est le même que la veille pour rejoindre l'étang de la Oussade avant de piquer à vue et au mieux rejoindre le sentier qui monte vers le col sous le pic de Tristagne.

Arrivés au col à la frontière avec l'Andorre, la station d'Arcalis s'offre à nous, au loin, avec en premier plan les étangs Andorrans.

Etang de Tristagne en montant au pic du même nom
Etang de Tristagne en montant au pic du même nom

La montée se fait en crête à partir de là ; il faut parfois mettre les mains et le rythme ralentit dans cet environnement minéral. Le sommet est un belvédère de toute beauté et nous rencontrons deux jeunes femmes qui sont montées du refuge ce matin. La vue côté français ...

Refuge et étangs Fourcat et étang de la Oussade depuis le pic de Tristagne
Refuge et étangs Fourcat et étang de la Oussade depuis le pic de Tristagne

... puis côté andorran avec la crête frontalière.

Etang de Tristagne et pic de l'Albeille depuis le pic du même nom
Etang de Tristagne et pic de l'Albeille depuis le pic du même nom

Il y a quelques temps, nous étions montés par cette crête, mais la descendre ne nous inspire pas. Les deux jeunes femmes nous signalent qu'en redescendant un peu par là où nous sommes montés, un sentier descend côté Andorran et permet de rejoindre la crête plus bas à un endroit où elle est plus simple à pratiquer. Nous allons nous suivre jusqu'au col de l'Albeille en nous aidant mutuellement. Ce chemin s'avère être beaucoup plus simple que la descente directe sur la crête et nous aura fait économiser du temps et de l'énergie.

La crête et le sommet vus depuis le col. Le paysage est très minéral.

Pic de Tristagne depuis le port de l'Albeille
Pic de Tristagne depuis le port de l'Albeille

Côté Andorran, nous retrouvons une partie d'un parcours que nous avions fait en autonomie sur 15 jours entre Ariège et Andorre, lors d'une étape étang de Caraussans - étang de Gnioure.

Arcalis depuis le port de l'Albeille
Arcalis depuis le port de l'Albeille

Il ne nous reste plus qu'à suivre le GRT64 vers l'étang de la Goueille ...

Etang de la Goueille
Etang de la Goueille

... puis de bifurquer, après avoir mangé au bord de l'étang de la Goueille, sur le sentier jaune au bout de l'étang pour rejoindre les étangs et la cabane de Petsiguer ...

Etangs et cabane de Petsiguer
Etangs et cabane de Petsiguer

... et continuer, longtemps, sur le même sentier pour rejoindre l'étang d'Izourt ...

Retour sur l'étang d'Izourt
Retour sur l'étang d'Izourt

... et récupérer le GR10 avant de rejoindre la voiture.

Ce fut encore un très beau week-end dans cette Ariège profonde qui recèle tant de superbes endroits à parcourir.

Y viendrez-vous ?